D’INNOMBRABLES SOLEILS- EMMANUELLE PIROTTE

25 août 2019 0 Par Manon

Rentrée Littéraire 2019

Résumé:

Angleterre. 1593. Le dramaturge Christopher Marlowe se cache chez son ami et ancien amant Walter. Il y rencontre sa femme Jane. Dès qu’il pose les yeux sur elle, le trouble l’envahit. Pourtant Marlowe aime les hommes et pour lui la gente féminine n’est « qu’une espèce qui lui a inspiré jusqu’ici qu’un vague mépris , au mieux une indifférence bienveillante ». Qu’il y a-t-il donc chez cette femme qui l’attire autant?

« Te découvrir jour après jour est un phénomène bouleversant, qui préserve la splendeur terrible de la première fois. Cette nuit où tu apparus dans ma vie me semble aujourd’hui appartenir à un passé très lointain. L’homme que j’étais à l’époque me fait l’effet d’un jeune frère mal dégrossi, pauvre ignorant qui n’avait pas encore entendu le chant de la Sibylle. Ton chant, vaste et profond comme la nuit »

Mon avis:

Mai 1593. Christopher Marlowe, 29 ans, connaît une fin tragique. Le dramaturge, notamment connu pour son Dr Faust ou Édouard II , est assassiné dans une auberge de Londres. Ce décès n’est pas validé par tous les historiens. Pour certains, Marlowe aurait survécu! Partant de cette hypothèse l’auteure nous livre donc « l’après » de cette fameuse nuit. On retrouve un homme entre la vie et la mort secouru par son vieil ami. Caché dans son manoir, il succombe à la jeune et jolie Jane.

« Mais qu’est-ce donc qui provoque en lui cette déferlante d’émotions au contact de cette petite créature insaisissable et insolente ? Elle n’a même pas l’air d’un homme ! Rien de masculin en elle, rien qu’une féminité exacerbée au contraire, qui s’impose et triomphe sans merci , se donne sans réserve »

Une histoire d’amour passionnelle, conflictuelle, irraisonnable. Un huis clos terriblement sensuel, poétique et il faut le dire érotique ! Un récit finalement assez moderne où l’amour transcende le genre.
Aucun tabou , aucune pudeur l’auteure nous livre avec une superbe plume cette passion dévorante aux corps-à-corps enflammés.

« Quand il tente de comprendre ce qui le séduit chez elle, il sait au moins ceci: Jane est intensément vivante. Il ne lui est pas souvent arrivé d’être en présence de personnes qui possèdent cette vibration, cet excédent de vie »

Que dire de Walter ? J’ai énormément aimé ce personnage. Lui le mari trompé, toujours présent à leurs côtés. Gardien de leur amour puissant, les aimant autant l’un que l’autre… Quelle abnégation !

 » Walter a quitté son lit. Il s’est interdit cent fois de faire ce qu’il s’apprête à faire, aller jusqu’à la chambre de Marlowe, coller son oreille à la porte. Ce soir, il veut entendre, il veut savoir, comprendre le mystère de leur union »


Vous l’aurez compris j’ai eu le coup de foudre pour ce roman. Et pourtant certains passages me parlaient moins notamment le côté écriture des pièces mais en relisant j’ai fini par mieux les appréhender et apprécier. Car plus loin que l’union des corps c’est également l’histoire d’une union artistique.

Editeur: Le cherche midi, 22/08/2019, 240 pages