CIAO BELLA- SERENA GIULIANO

27 août 2019 0 Par Manon

Amour, Gloire et Glaces à l’italienne

« Che confusione 
Sara perche ti amo
E un’emozione 
Che cresce piano piano… « 

Vous l’avez en tête ? Ne me remerciez pas mais remerciez Anna 🤣. Je l’ai écouté et chanté pendant des jours !!!!


Anna c’est l’héroïne de Ciao Bella. Elle est un peu névrosée, il faut se l’avouer, mais tellement attachante. Enceinte de son deuxième enfant, elle décide de consulter une psy, affectueusement surnommée Lizy. Anna a peur de tout! Jusqu’aux pommes de terre germées… Elle a du boulot la Lizy!
Mais Anna, c’est un peu nous en fait. Enfin moi en tout cas ( je ne me permettrais pas de vous traiter de névrosés 🙄) donc je n’ai pas eu trop de mal à rentrer dans l’histoire 🤣.


Par le biais de ses séances avec Lizy, nous en apprenons plus sur son enfance italienne, son arrivée en France et les divers événements qui ont engendré angoisses. C’est avec un sacré franc-parler et beaucoup d’humour qu’Anna nous dévoile ses fragments de vie. Les années passent et nous suivons l’évolution de la jeune femme qui petit à petit arrive à dépasser ses peurs.

Aussi bien émouvant que pétillant le récit aborde de nombreux thèmes tels que l’enfance, la maternité, l’amour( pour son pays et sa famille), l’amitié , le racisme, le sexisme et l’acception de soi. Mais il mentionne également les divers réseaux sociaux et la rencontre d’une certaine Virginie Grimaldi ( franchement je ne vois pas du tout qui est cette personne 🤣 )

Je suis ressortie de ma lecture avec une furieuse envie de retourner en Italie ( ne serait-ce que pour ressortir les mots italiens que j’ai appris) et de chanter à tue-tete en ouvrant la fenêtre! Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai passé un excellent moment de lecture !


Je vous quitte avec cet extrait mémorable 🤣 :

«  Ma grand- mère, c’est une caméra de surveillance. C’est le FBI italien, la CIA du village. Depuis son poste d’observation , elle a récolté plus de soixante-dix ans d’archives sur chaque habitant »

Editeur: Le cherche-midi, 14/03/2019, 192 pages