LA PRISONNIERE DE LA MER- ELISA SEBBEL

18 October 2019 0 By Manon

Résumé:

1809.Nous sommes en plein cœur des guerres napoléoniennes. Depuis leur défaite à Baylen (ou Bailen), les forces françaises, abandonnées aux mains des espagnoles, sont détenues dans des conditions inhumaines. Entassés durant plusieurs mois sur des pontons à Cadix, ces « vaincus » vont ensuite être déportés sur un îlot dans les Baléares: Cabrera.Ce ne sont pas moins de 5000 soldats et 21 femmes qui vont se retrouver livrés à eux-même dans cet univers hostile. Parmi ces femmes, la jeune Héloïse, 18 ans, vivandière. Endeuillée depuis la perte tragique de son mari elle va devoir trouver la force pour survivre au sein des oubliés de la France…..

Mon avis:

Je vous épargne le suspens : oui j’ai aimé ce roman!

J’ignorais tout de ce pan de l’histoire napoléonienne. C’est une période que j’affectionne et vous connaissez mon côté Stéphane Bern 🤣 donc je suis toujours ravie quand j’en apprend plus sur notre Histoire…

Huis-clos

Tout au long de ma lecture, j’ai eu une sensation oppressante. On a beau être sur une île au grand air, je l’ai vécu comme un huis-clos. L’auteure a réussi, par le biais de son héroïne, à nous retranscrire parfaitement ce sentiment de survie. Sans eau, sans nourriture, les maladies, les intempéries puis la folie. L’îlot, ce tombeau. Ces habitants dans l’attente de vivres par les navires. Tout est compté, répertorié puis distribué en fonction des grades. Petit à petit l’espoir diminue et pour certains les comportements primitifs refont surface. Les femmes ne sont plus en sécurité. C’est le cas d’Héloïse qui trouvera alors une protection auprès d’un des chirurgiens du régiment…

Héloïse, la jeune vivandière

Vivandière ( ou cantinière ), métier que j’ai découvert. Ces femmes rattachées aux régiments qui vendaient des vivres et travaillaient également dans les cantines. Comme l’explique Elisa Sebbel, par le biais de ce personnage elle a voulu « redonner leur place à ses femmes oubliées de la mémoire collective et surtout défaire les préjugés présents dans les écrits […] la femme facile sans scrupule ou la catin de l’armée »

Héloïse, la femme amoureuse

Outre l’aspect historique, ce sont également des histoires de cœur que nous conte l’auteure. Si j’ai aimé les suivre,j’aurai souhaité qu’elles soient un chouïa plus développées.

Des personnages attachants

On éprouve leurs joies, leurs peines, leurs déceptions, leurs désillusions.L’amitié est également une part importante du récit et elle sera un des points d’ancrage d’Héloïse.

En résumé, Elisa Sebbel nous livre dans ce un premier roman (découvert lors du Mazarine Book Day 2018) un récit captivant à l’écriture fluide et au travail de recherche que nous ne pouvons qu’apprécier ! Une belle mise en lumière de ces oubliés de la guerre. Une auteure à suivre!

Editeur: Mazarine, 30/01/19, 304 pages