TOME 1  » LES ETOILES DE L’HISTOIRE »- CHARLIE CHAPLIN

15 janvier 2020 0 Par Manon

Travail préparatoire

Je retranscris ici quelques extraits des ITW du document presse de Bernard Swysen ,scénariste (BS) et Bruno Basile (BB),dessinateur

Les héritiers de Chaplin ont-ils gardé un oeil sur votre projet?

BS: On ne peut pas dessiner le personnage de Charlot sans leur accord, même pas sa silouette! J’ai donc présenté notre biographie à Kate Guyonvarch, intermédiaire de la famille Chaplin avec le reste du monde. J’ai eu quelques sueurs froides en attendant qu’elle lise mon scénario…Mais elle a validé l’ensemble de mon travail, à quelques tout petits détails près.

Vous présentez pourtant un Chaplin avec ses grandeurs, mais aussi avec ses lâchetés et ses faiblesses

BS: J’ai précisé dès le départ à Kate que je réalisais une biographie, pas une hagiographie, malgré mon admiration pour Chaplin. J’ai donc raconter son enfance misérable, sa vie amoureuse très compliquée, son orgueil sympathique car doublé de doutes permanents, la célébrité, les rapports compliqués avec les Etats-Unis que Chaplin dut fuir en plein Maccarthysme. Charles Chaplin c’est un peu toute l’histoire de l’immigration aux Etats-Unis. Sur le bateau qui l’avait emmené aux USA, on trouvait par exemple un certain Stan Laurel…

Dessiner Charlot, un personnage graphiquement fort, peut sembler simple. Mais Charlie Chaplin?

BB: Tout le défi de cet album était effectivement de s’emparer de Chaplin, un personnage difficile à caricaturer, contrairement à Charlot. Cette difficulté était renforcée par le fait que je n’avais qu’une seule photo de Chaplin petit…J’ai donc créé un enfant, que j’ai fait grandir graphiquement de manière à ce que son physique aboutisse à celui de Chaplin adulte.

De l’Angleterre aux États-Unis, votre Chaplin traverse des lieux géographiques très précis…

BB: Il a fallu les retrouver un par un afin de les dessiner au mieux. Bernard Swysen, heureusement, avait déjà procédé à pas mal de recherche mais qu’il s’agisse de quartiers londoniens ou des premiers studios de cinéma, il fallait imaginer tous les angles des lieux à partir de simples photos. La couleur, réalisé par Cerise, a été un grand un autre grand défi de cette album, puisque tous les films de Charlot était en noir et blanc…Mets-nous avons pu compter sur Kate Guyonvarch, qui nous a donné accès à des documents exceptionnels. Par exemple : un petit making of du Dictateur, filmé en couleur par le frère de Chaplin. Ou encore des photos couleurs de Charlot, grâce auquel nous avons pu découvrir les véritables teintes du petit gilet qu’il portait sous son costume!

Photo prise au Musée d’Arts de Nantes

Récit

Vous connaissez tous Charlot mais connaissez-vous Charles Chaplin ? Personnellement je ne savais que très peu de choses (voire quasiment rien) sur sa vie personnelle…Ses films je les ai surtout vu à l’école je vous l’avoue 😆. Depuis je ne me suis pas spécialement replongée dans sa filmographie. Mais entre la lecture de cet ouvrage et l’exposition nantaise qui lui est consacrée, j’ai bien envie de m’y mettre !

Ce tome est le numéro 1 de la collection « Les Étoiles de l’histoire » chez Dupuis. J’ai découvert en début de semaine les prochaines parutions et j’ai hâte!

Préfacé par Claude Lelouch cette BD retrace la vie de Chaplin de sa naissance en avril 1889 à sa mort le 25 Décembre 1977.Une mère chanteuse qui perdra sa voix, un père absent et porté sur la bouteille. L’enfance du petit Charles et de son frère Sydney n’est pas rose.

Pauvreté, ballotage enter l’asile, chez son père et chez sa mère, il va rapidement développer comme sa mère, le goût de la scène. À 12 ans il va commencer à enchaîner les petits boulots: garçon de course, réceptionniste, nettoyeur de bureau, souffleur de verre, imprimeur … pour finalement retourner à l’école à son grand désarroi! Les années passent et le jeune Chaplin se fait rapidement remarquer au théâtre …

Une succession de drames, de hauts de bas, de mariages, de trahisons, de doutes. Mais également la création de sa société de production et l’arrivée du cinéma parlant contre lequel il doit se battre. Sans compter l’exil et le nazisme qui éclate…

Graphisme

Des planches réalistes où l’on reconnaît bien l’artiste tout au long de sa vie. J’ai aimé le coup de crayon et les couleurs utilisées par Bruno Bazile que je découvre par la même occasion!

🔗 Quel est votre rapport à Chaplin ? Fan absolu ? Quel est votre film préféré?

Merci à Jocelyne et aux éditions DUPUIS pour cet envoi.

Ci-dessous quelques photos prises au Musée d’Arts de Nantes:

Note à Pablo Picasso rédigée sur un feuillet de l’Hôtel Majestic

Editeur: Dupuis, 04/10/19, 88 pages