VANDA- MARION BRUNET

8 mai 2020 0 Par Manon

Merci @claire____l @editionsalbinmichel @mickael_palvin .

J’ai aimé l’histoire, j’ai aimé l’écriture mais qu’est-ce que j’ai voulu la secouer la Vanda! En même temps l’amour qu’elle a pour son enfant est indescriptible mais cette relation fusionnelle ne l’a-t-elle pas amené à faire les mauvais choix?
Protection ou égoïsme ? Personnellement je l’ai perçu comme une forme d’égoïsme mais je ne vais pas vous le cacher elle est assez spéciale Vanda…


Vanda la laissée-pour-compte, la galérienne, la marginale qui vit dans un cabanon sur la plage marseillaise avec son fils. Consommatrice d’alcool, de tabac, d’hommes… Elle s’est construite seule créant son monde avec son fils de six ans Noé.
Noé, son petit bulot, son univers, son tout. Elle l’aime tant même si parfois la violence ou la folie reprennent le dessus. Puis il est revenu. Sept ans après. Simon, le père de l’enfant. Et pour Vanda nul ne peut faire éclater son univers … .

Une écriture percutante, brute, réaliste voire même vulgaire concernant Vanda. Nous sommes immédiatement plongée dans l’histoire avec des personnages qui nous parlent, nous touchent et même si Vanda m’a profondément agacée impossible de me défaire du récit. .

Une tragédie contemporaine, un roman noir. L’histoire d’un amour maternelle incommensurable baignant dans l’actualité sociétale: précarité des emplois, manifestations et violences policières.
Comme on dit ça passe ou ça casse dans tous les cas il ne vous laissera pas indifférent! .

🖋Alors tentés?


Belle soirée 

Editeur: Albin Michel, 26/02/2020, 240 pages