LES ROSES FAUVES- CAROLE MARTINEZ

26 septembre 2020 0 Par Manon

Rentrée littéraire 2020 – Coup de coeur

« Combien ai-je eu de filles ? Je n’en sais rien, je n’ai jamais aimé les chiffres. Je les ai si peu senties en moi, elle se cachaient et me tombaient du corps comme des fruits mûrs. Il faudrait demander à Miguel, il a tenu le compte pour moi. »

Cinq cœurs palpitent sur une étagère. Cinq cœurs gardiens des fantômes du passé. Des cœurs cousus. Tous tricotés par les aïeuls de Lola qui sentant leur fin venir ont couché sur le papier des secrets inavoués. Il ne faut les ouvrir sous aucun prétexte sinon la malédiction s’abattra! Mais qu’en est-il quand c’est le cœur qui s’ouvre à nous ?

Messieurs-dames je crois bien que j’ai eu un coup de cœur oui oui !
Comme expliqué précédemment , Carole Martinez je l’ai découverte avec Du domaine des Murmures et Le cœur cousu. Une empreinte laissée dans mon esprit de lectrice, cette plume de conteuse reconnaissable, ses récits de femmes « ordinaires » aux destins extraordinaires et la place centrale de la famille et de la filiation.
Dans Les roses fauves, l’auteure va encore plus loin nous entraînant dans des histoires imbriquées les unes dans les autres, véritables poupées russes de son imaginaire fabuleux. Carole Martinez est elle-même un personnage si bien que nous ne savons plus ce qui est réel de ce qu’il ne l’est pas. D’ailleurs qu’avons nous lu finalement ? S’est-on joué de nous? Une narration qui ne convient pas forcément à tout le monde je le conçois. D’autant plus quand le fantastique s’invite. Mais n’ayez pas peur de laisser cette part d’invraisemblance vous envahir, à l’image des roses d’Inès Dolorès dans le jardin de Lola ….


Vous connaissez l’auteure ? Ce titre vous tente ?

Je remercie Babelio et les éditions Gallimard pour cet envoi