LA CHAMBRE DES MERVEILLES- JULIEN SANDREL

21 November 2019 0 By Manon

Avis mitigé

“Quand j’y pense désormais, quand j’entends quelqu’un prononcer le mot «  urgence », cela a une toute autre connotation. Plus jamais je n’utiliserai un tel terme pour parler d’une présentation qui doit être bouclée, d’un test de consommateurs qui doit être lancé, d’un flacon dont le design doit être validé. De quelle urgence parle-t-on au juste ? Qui est en danger de mort ?”

Thelma, presque quarante ans, est obnubilée par son travail chez Hégémonie. Quinze ans qu’elle leur a dédié sa vie au détriment de son fils Louis 12 ans. Ce Samedi alors qu’ils longent le canal Saint Martin , Louis est victime d’un terrible accident. Thelma qui a ce moment là était encore accaparée par un rendez-vous téléphonique voit alors son monde s’effondrer. Louis tombe dans le coma et son pronostic vital est engagé. Un compte à rebours commence alors.En rentrant de l’hôpital, Thelma découvre dans la chambre de son enfant un carnet, son carnet des « merveilles ». Elle décide alors de se lancer dans une folle aventure … .


Je ressors un peu mitigée de ma lecture. En effet, c’est une lecture agréable qui se lit rapidement ( lu dans la journée) mais il m’a manqué quelque chose. Le petit truc en plus pour que je m’attache et ressente de l’empathie pour les personnages.
L’idée de départ est bonne. J’ai aimé les chapitres où Louis est le narrateur alors qu’il est dans le coma mais je n’ai pas trouvé crédible les différentes situations concernant Thelma. Peut-être les événements ont-ils défilé trop rapidement ? Je ne sais pas. De plus, certaines de ses réactions de mère m’ont quelque peu étonnée. Pour finir, je n’ai pas eu de réelles surprises si ce n’est le doute sur le réveil ou non de Louis. Celui-ci m’a tenue en haleine jusqu’au bout! .


Comme à chaque chronique cet avis n’engage que moi. Je sais que beaucoup parmi vous l’ont adoré. Malheureusement cette magie n’a pas totalement opéré sur moi😞.


Vous l’avez-lu? Vous avez aimé ?

Editeur: Calmann-Levy, 07/03/18, 272 pages/ Livre de poche, 27/03/19, 312 pages